Immobilier locatif : quelques conseils utiles si vous voulez vous investir dans la pierre

Immobilier locatif : quelques conseils utiles si vous voulez vous investir dans la pierre
9 octobre 2018 admin
In Conseils

La clé d’un investissement immobilier réussi est de savoir quelle est la meilleure option à faire pour récolter le maximum de bénéfices. S’agit-il d’acheter ou de faire loue sa seconde résidence ? Sachez en effet que l’investissement dans la pierre est un domaine plus ou moins compliqué, mais si vous vous débrouillez bien, vous pourrez faire plus de 8% de profit à partir de vos fonds propres. À titre démonstratif, un immeuble loué à des particuliers offre une recette locative de 3,5% de son prix d’achat, mais cela aura pour effet direct une augmentation de 8% de ses fonds propres. Quels sont en réalité, les points à comprendre avant de vous lancer dans cet investissement ?

Le profil du locataire

Tout comme la banque évalue ses prêteurs d’argent, notamment leur capacité d’endettement, il vous est aussi important, en tant que propriétaire, de bien connaitre le profil de votre locataire. En effet, un locataire mauvais payeur peut perturber et ralentir le cours normal de l’investissement, sachant qu’il faudra aussi prélever jusqu’à 5% du revenu locatif pour l’entretien global de l’immeuble.

Où trouver son financement ?

 

Même si cette filière a connu une période sombre, on peut dire que l’investissement immobilier ne cessera jamais de tourner. Sollicitez un réseau dans la commune où vous habitez pour faciliter l’acquisition de votre propriété et la recherche de locataires.

Le crowdfunding

Si vous recherchez un financement certain, vous pourrez opter pour le crowdfunding, un mode de financement participatif qui vous permet d’être possesseur d’une partie d’un immeuble moyennant une somme d’environ 70 000€. Les copropriétaires touchent en même temps que vous les intérêts des recettes locatives, moyennant un taux de 6%. Cela vous permettra en outre de bénéficier continuellement de la rémunération de votre investissement même s’il advienne que votre propre locataire ne paie pas son loyer.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*