Le trafic d’œuvres d’art, un gros business

Le trafic d’œuvres d’art, un gros business
13 août 2018 admin
In Non classé

Plus le temps passe, plus les œuvres d’art prennent de la valeur. En parallèle au marché légal se développe le trafic d’œuvres d’art. C’est un marché en plein essor dont les recettes sont aussi importantes que celles du marché régulier. Ce marché génère un chiffre d’affaires de plusieurs milliards chaque année et qui échappent la plupart du temps à toute imposition. Le trafic d’œuvres d’art touche tous les pays et se déclinent sous la forme de falsification et soustraction frauduleuse.

La vente de copies illicites

C’est sans doute la première forme de trafic d’art. Des artistes proposent des copies non certifiées et illicites à des collectionneurs pressés et alléchés par le prix de vente proposé. Ces copies sont revendues en tant qu’original et trompent beaucoup d’amateurs. Ces ventes se font la plupart du temps à la sauvette ou de gré à gré pour éviter l’imposition. Pour les éviter, il convient de se tourner vers les galeries d’art régulièrement déclarés, bien que même ces dernières peuvent être trompées sur l’authenticité des œuvres. Les revendeurs de ces copies obtiennent un bénéfice libre de toute fiscalité. Et les collectionneurs sont de plus en plus nombreux.

La soustraction frauduleuse d’œuvres d’art

Les voleurs d’œuvres d’art se multiplient. Plusieurs tableaux ont été soustraits des grands musées pour être revendus au marché noir. Des toiles du célèbre peintre Rembrandt ont été volées en 1999 au musée de de Draguignan pour se retrouver entre les mains d’un collectionneur et n’a pu être restituée qu’en 2014. Estimé à 20 millions de Franc à l’époque de son vol, le tableau constitue une véritable mine d’or pour les trafiquants d’œuvre d’art.
A côté des vols, les ventes cachées sont également courant. Sans déclaration, la revente d’œuvre d’art peut rapporter des centaines de millier d’€. Ce qui explique la tentation de certains collectionneurs de soustraire frauduleusement ces œuvres à toute déclaration.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*